Le Val’heureux désormais à Braives-Burdinne

Le Val’heureux désormais à Braives-Burdinne

Hé oui, on vous l’annonçait au printemps passé, c’est désormais chose faite : le Val’heureux circule sur les communes de Braives et de Burdinne, notamment grâce à la dynamique mise en place par la commune, devenue comptoir de change.

Pour rappel, le Val’heureux est cette monnaie citoyenne lancée à Liège entre 2011 (initiative) et 2014 (édition des premiers billets).  À l’automne 2017, elle s’est ouverte aux régions autour de Liège et est notamment arrivée jusqu’à notre zone, HHC (Huy-Hesbaye-Condroz).  Les objectifs du projet sont clairs :

  • renforcer et valoriser l’économie locale et les circuits courts ;
  • favoriser l’utilisation de biens et de services socialement responsables ;
  • soutenir les initiatives respectueuses de l’environnement ;
  • promouvoir en particulier la souveraineté alimentaire et économique ;
  • créer du lien social sur base locale tout en facilitant les échanges.

Ainsi, le Val’heureux permet de retenir et de mieux faire circuler la richesse créée par les petits entrepreneurs, les citoyens et les acteurs de l’économie locale et éthique.  (source : le site du Val’heureux)

Depuis le mois de juin 2018, vous pouvez vous fournir en Val’heureux à l’administration communale de Braives et dépenser vos billets auprès de plusieurs prestataires de service sur nos communes (mais aussi à Huy, où il s’est bien implanté !), notamment :

  • La Braives Pause à l’ancienne gare de Braives (restaurant, café, terrasse, plaine de jeux), très dynamique dans les circuits courts,
  • Eco-Loop à Fallais (location, ramassage, nettoyage de couches lavables),
  • chez Raphaël Rapaille à Braives (vente, installation, dépannage de matériel informatique),
  • Savoir être ASBL à Marneffe (psychologue, psychothérapeute),
  • TairrEau aux marchés de Braives, Wanze, Place Verte, GAC, etc. (maraîchage écologique et diversifié),
  • Vivre sa Légende à Ciplet (réalisateur, films d’entreprise, de mariage, de vie).

Le but du Val’heureux est de développer de plus en plus une dynamique économique durable et socialement responsable : tous les acteurs qui le souhaitent peuvent prendre contact avec nous pour plus d’information (car NON, le Val’heureux ne nécessite pas une double comptabilité, cassons les idées reçues ;-D).  Et vous, chères et chers Transitionneuses et Transitionneurs de Braives-Burdinne, prenez et échangez des Val’heureux, discutez-en avec vos producteurs locaux : chaque graine est importante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *